Vietnam

2016-07-09

Joyeux Anniversaire

(Hanoï-Barrage de Phuong Lam)


Aujourd’hui est un jour spécial puisque c’est l’anniversaire de Julie. Pas évident de passer les moments importants de sa vie loin de ses proches. Je n’ai dormi que d’un œil cette nuit, attendant que le jour ne se lève pour mettre au point mon plan surprise.

Le soleil est à peine levé lorsque je quitte la chambre silencieusement avec la peur d’être surpris par Julie pendant cette tentative d’escapade. Elle dort à points fermés et par chance ne m’entend pas quitter la pièce. Je profite de son sommeil pour mettre en place une série d’énigmes qu’elle devra suivre pour me retrouver. Elle se lève, résout facilement celles-ci et part à ma recherche dans Hanoï. Son objectif : me retrouver au bord du lac Hoàn Kiêm. Le lac se trouve à 5 minutes à pied mais elle s’est tout de même muni de son téléphone qu’elle utilise comme un GPS. Malgré cela, elle part dans la mauvaise direction. Sacrée Julie. Elle finit par arriver au point de rendez-vous où je me montre enfin pour lui souhaiter un joyeux anniversaire.

Première activité et pas des moindres lorsqu’on connait le ventre de Julie, le petit déjeuner. Sur le bord du lac nous rejoignons un charmant bar dans lequel nous savourons un véritable jus d’orange accompagné d’une salade de fruits. Puis nous rejoignons l’ancienne ville. Hanoï qui a été colonisée par les Français a gardé un certain mode de vie qui nous est proche. Dans un café, nous faisons halte pour cette fois profiter de la terrasse bondée autour d’un thé à la pêche servi avec des glaçons. Un véritable délice. C’est un jour spécial alors nous nous laissons aller à un petit second.



Dans notre course à la dégustation c’est cette fois dans un restaurant que nous nous rendons. L’occasion de tester quelques spécialités locales telles que les nems.



Pour digérer quoi de mieux qu’une balade en moto. De retour à l’hôtel, nous enfourchons Blacky pour notre première sortie moto.



Nous quittons Hanoï pour la première fois et découvrons les alentours de la capitale. Nous voilà en pleine campagne au milieu de somptueux paysages de campagne. Le soleil brille et les kilomètres passent les uns après les autres. Sur le bord de la route nous faisons une pause. Le temps de tester le jus de bambou. C’est sucré, c’est frais et c’est bon.



Nous n’en sommes qu’à la moitié de notre trajet et reprenons la route à travers la région de Hoa Binh. Les paysages se font de plus en plus beaux. Des roches montagneuses similaires à celles que nous avions vues à Yangshuo font leur apparition, quel bonheur de pouvoir se balader ici librement.

80 km depuis Hanoï et nous arrivons enfin à destination, le barrage de Phuong Lam. Julie adore les paysages avec de l’eau et je suis heureux de voir que ma surprise lui fait plaisir. Nous avons mal aux fesses mais quel plaisir de se trouver ici devant cette vue magnifique.



Notre Blacky a fait son job et nous a permis de nous rendre sur cette magnifique place non touristique. La luminosité commence à baisser, nous jetons un œil à notre montre. Il est 15h, l’heure pour nous de reprendre la route si nous ne souhaitons pas avoir à rouler de nuit sur les routes en piteux état que nous avons empruntées à l’aller.

Les paysages ne cessent de nous en mettre plein la vue, le désir de s’arrêter est fort mais le temps joue contre nous.



La circulation est fluide mais les véhicules que nous croisons semblent faire n’importe quoi. Ils doublent sans visibilité, s’insèrent sur la route sans contrôle, roulent à contresens, … l’anarchie. Soudain un violent bruit de choc se fait entendre. Julie, qui est passagère, se retourne et s’aperçoit qu’un accident vient de se produire. Un camion roulant à vive allure vient de faucher plusieurs motards qui s’inséraient, surement sans contrôle, sur la route. Le bruit était si fort que je n’ose à mon tour me retourner. Ça fait froid dans le dos. Une sorte d’avertissement sur les dangers de la route, surtout ici.

Nous ne sommes plus qu’à 30 km d’Hanoï mais nous avons oublié un détail. Le soleil se couche ici bien plus tôt qu’à Hong-Kong. La nuit tombe et nous nous apercevons que les feux de notre moto ne fonctionnent pas. Dans notre sac nous disposons d’une frontale que nous installons sur le casque de Julie pour signaler notre présence aux véhicules arrivant de derrière. Le GPS nous indique une route interdite aux deux roues, pas d’autres voies aux alentours. La luminosité ne cesse de baisser et je me décide à emprunter cette voie bien entretenue et rapide ne pouvant me permettre de perdre plus de temps dans la recherche d’un autre itinéraire. Julie est terrorisée et cela se comprend au vu de la situation. Je mets les gaz jusqu’à Hanoï que nous rejoignons finalement rapidement sans problème.

Assez d’émotions pour aujourd’hui, il temps de mettre Blacky au lit. Pour nous remettre de toutes ces sensations, c’est chez l’un des meilleurs glaciers d’Hanoï que j’emmène Julie souffler sa bougie d’anniversaire.



Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire,...

Commentaires : 1

phil

26/08/2016

j'ai l'impression que même en ces jours de fête (???????????) vous ne buvez ni ne fumez : tout au jus de fruit bizarre et aux glaces ; on doit s'y faire , je n'ai pas encore lu la chine, j'imagine que ce doit être différent

AJOUTER UN COMMENTAIRE

(2Mo max) - Facultatif

Découvrez aussi...


- Notre Guide -

Mentions légales | Contact |